L’intelligence collective, une force pour avancer ensemble !

Dans un contexte économique mondialisé comme celui où nous vivons aujourd’hui, l’entreprise doit en permanence innover, faire plus vite et mieux que ses concurrents.

La 1ère des solutions pour rester compétitif est de puiser directement dans ses ressources propres mais celles-ci s’avèrent souvent insuffisantes du fait de leurs propres limites : ainsi, prendre des décisions « tout seul » restreint l’analyse critique et objective, l’ouverture d’esprit indispensable à l’innovation et à la créativité. C’est bien connu : nous sommes plus intelligents à plusieurs (l’union fait la force !). Alors, pour gagner en efficacité et en performance, il est indispensable de parier sur le groupe, sur l’addition et la connexion des compétences de chaque collaborateur, voire de « recruter » des compétences externes en mode collaboratif, bref de faire appel à l’intelligence collective.

L’intelligence collective, au sens des « capacités cognitives d’une communauté résultant des interactions multiples entre ses membres ou agents » (source Wikipedia), ou de la définition qu’en donne le philosophe Pierre Levy – « intelligence partout distribuée, sans cesse valorisée, coordonnée en temps réel, qui aboutit à une mobilisation effective des compétences » – est un levier d’efficacité opérationnelle unique grâce à la mise en œuvre d’une mutualisation ordonnée, structurée et réfléchie.

Elle se manage au même titre que tous les travaux collectifs, par le biais d’outils, de méthodes et de processus et dépend de plusieurs conditions que nous pouvons regrouper en 2 ensembles: d’une part, une communauté d’intérêt (structure horizontale, gestion collective) et d’autre part, un espace collaboratif qui présentera des outils de coopération (réseau de communication, interfaces permettant la coordination des actions…), un système d’information (accès à l’information pour l’ensemble de la communauté ainsi qu’une vue synthétique de la situation pour chaque membre) et un processus d’apprentissage (base de connaissances, partage d’expériences & pratiques…).

L’intelligence collective engage l’entreprise autant qu’elle responsabilise le salarié. Elle est source de plus-value réciproque : elle permet à l’entreprise de mobiliser les personnes les plus adaptées au projet, les plus à même de proposer des solutions et de les mettre en œuvre. Le collaborateur, quant à lui, a la possibilité de sortir de son périmètre classique, d’utiliser différemment ses acquis, et in fine de monter en compétences.

Efficacité, performance, connexion des compétences, communauté d’intérêt, espace collaboratif, coopération, engagement, responsabilisation, plus-value réciproque, montée en compétences, etc…, autant d’ingrédients clés pour les succès à venir !

Pierre Lévy : auteur de l'Intelligence collective – Pour une anthropologie du cyberespace.